Évaluation du projet de groupes d’enseignement des habiletés

Quoi ?

Évaluation du projet de groupes d’enseignement des habiletés

Publié le Lundi, 18 novembre, 2013
Auteur : CRDITEDME

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUn projet novateur a été mis en place et évalué en 2012-2013 au CRDITED de la Montérégie-Est. Il s’agit  des Groupes d’enseignement des habiletés de gestion des émotions chez les enfants ayant un trouble envahissement du développement (TED) et leurs parents.

Ces ateliers de groupe visent à développer les habiletés de gestion des émotions, un besoin important pour cette clientèle.

Le projet avait été sélectionné en 2012 par l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie (ASSSM) lors du concours du Laboratoire d’expérimentation en gestion et en gouvernance (LEGG), qui visait à soutenir des projets novateurs représentant un fort potentiel d’amélioration de la performance du système de santé et des services sociaux.

Les spécialistes en activités cliniques se sont basés sur les meilleures pratiques dans le domaine pour développer un contenu adapté aux besoins des enfants. La formule adoptée est une série d’ateliers de deux heures dispensée par des éducateurs à des groupes composés de 8 enfants âgés de 7 à 12 ans.

Les ateliers sont structurés en activités prévisibles, concrètes et imagées, des concepts importants pour les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme. Une attention particulière est accordée à la motivation des enfants par le renforcement positif, une stratégie éprouvée chez ces personnes.

Les enfants apprennent ainsi à reconnaitre leurs émotions et celles des autres et à mieux les gérer. Ils apprennent à se construire une «boîte à outils», un cahier où ils notent les meilleures activités pour gérer leurs émotions afin de pouvoir les appliquer au quotidien.

Dans le but de favoriser la généralisation des apprentissages des enfants, une psychoéducatrice présente également le contenu aux parents dans un atelier distinct. Ils se sentent ainsi mieux outillés pour accompagner leur enfant.

L’évaluation du projet

L’évaluation s’est faite au moyen de questionnaires complétés par les parents avant et après la tenue des 10 ateliers. On voulait ainsi comparer les habiletés acquises en matière de gestion des émotions pendant cette période. À la lumière des résultats obtenus, il apparaît que selon l’évaluation faite par les parents, les enfants ont réussi à développer une meilleure capacité à reconnaître les émotions, avec un taux de croissance qui se situe à 17 % pour les pères et à 19 % pour les mères.  Même constat du côté des habiletés sociales : les parents estiment que leurs enfants les ont améliorées dans une proportion de 13 % pour les pères et de 16 % pour les mères.

L’efficacité parentale a aussi été évaluée. Selon les mères sondées, leur degré de satisfaction de leur efficacité parentale s’est accru de 4 % pendant la tenue des ateliers. Du côté des pères, leur degré de satisfaction a connu un bond de 6  %. Il semble donc que les objectifs cliniques aient atteint leurs cibles.

Un autre objectif, administratif celui-là, était également ciblé par ce projet, à savoir la réduction de la liste d’attente. L’objectif était de diminuer la liste d’attente de 10 % pour un premier service chez les enfants de 7 à 12 ans ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sans déficience intellectuelle. L’épisode de service en groupe s’est avérée un bon moyen d’atteindre cet objectif puisque 13,5 % des personnes de la liste d’attente dans les deux territoires visés soit ceux de Pierre-Boucher et de Richelieu-Yamaska, ont ainsi pu être desservies. Il est important de noter que 83 % de ces enfants ont quitté la liste d’attente du CRDITEDME et ce, après avoir reçu  cette nouvelle modalité de service sous forme d’ateliers de groupe, soit un épisode de service clos après une durée de sept mois seulement.

Une deuxième série d’ateliers de groupe d’enseignement de gestion des émotions est actuellement en cours au CRDITEDME.

D’autres projets de groupe pourraient également voir le jour. Ces épisodes de service par thématique se révèlent en effet un excellent moyen de répondre rapidement et concrètement aux besoins grandissants de la clientèle présentant un TSA dans la région, tout en continuant d’appliquer les meilleures pratiques dans le domaine.

Pour en savoir plus sur le projet, consultez la fiche-résumé.