Quoi ?

Recherche Maison Lily Butters: évaluation de l’implantation de la résidence spécialisée

Résultats

Aménagement physique

Publié le

Mise a jour le 20 mars 2014

Auteur : CRDITEDME

Documentation et observations

Cette section repose essentiellement sur les données d’observations effectuées par les
assistants de recherche. Ces observations ont porté sur 19 éléments qui avaient été spécifiés dans la programmation de la MLB concernant l’aménagement physique des lieux. Le tableau 1 présente ces indicateurs ainsi que les résultats des observations concernant leur implantation.

De façon générale, l’aménagement physique est conforme à ce qui avait été prévu et
permet d’assurer le bien-être et la sécurité des usagers et du personnel. Parmi les changements effectués, notons le matériau utilisé pour les murs (sheet rock) qui s’est avéré moins résistant que celui prévu (gypse haute résistance) et l’installation de poignées encastrées réservée à certaines portes et placards plutôt qu’à l’ensemble des portes. Des caméras devaient aussi être installées dans toutes les pièces alors que seules les salles d’isolement en sont munies. Soulignons également que chaque intervenant dispose d’un walkie–talkie plutôt que du bouton de panique proposé au départ.

Certaines situations n’avaient pas été prévues et ont occasionné des problèmes. On a par
exemple pu constater que les inégalités du terrain de la cour extérieure (section non aménagée) rendent le sol boueux par temps de pluie. Dans un autre ordre d’idées, la caméra de surveillance de la salle d’isolement a été endommagée parce qu’un usager a réussi à l’atteindre malgré qu’elle ait été fixée au plafond. De même, certaines adaptations ont été réalisées pour tenir compte des besoins des usagers. Il avait par exemple été prévu que le mobilier des chambres devait être réduit à la présence d’un lit. Cette règle a été assouplie (par exemple, ajout d’une chaise berçante, d’une commode ou d’une console de jeux vidéo) lorsque la sécurité des usagers n’était pas compromise.

Les entrevues

Les 17 informateurs se sont exprimés sur les différents aspects de l’aménagement
physique de la MLB. Onze personnes considèrent que les choix qui ont été faits concernant
l’environnement physique assurent de façon adéquate la sécurité des usagers et du personnel. Ils ont d’ailleurs été en mesure d’en donner des exemples (largeur des corridors, mobilier adapté, le téléviseur dans un meuble sécurisé, etc.). Huit personnes mentionnent spontanément que la proximité des professionnels dont les bureaux sont situés à l’étage facilite grandement le travail clinique. Cinq informateurs affirment que la cour extérieure du côté nord est inutilisable en raison de sa condition (présence fréquente de trous d’eau et de boue) tandis que quatre personnes croient que le gymnase est trop petit, au point d’en perdre son utilité (ex. pour se lancer le ballon).

La localisation géographique de la MLB a spontanément fait l’objet de nombreux
commentaires. Celle-ci présente à la fois des avantages (six mentions) et des inconvénients
(quatre mentions). On perçoit favorablement le fait que l’emplacement de la MLB rend la
résidence accessible tant aux familles qu’aux intervenants. Par contre, la résidence est située en bordure d’un boulevard sans trottoir où la circulation automobile est dense et rapide. Il en résulte des risques pour la sécurité des usagers lors des déplacements, même piétonniers, et beaucoup de bruit. Rappelons que le bruit peut être un élément très perturbateur pour certains usagers avec des sensibilités sensorielles particulières. Les informateurs ont aussi abordé la question de la proximité géographique de l’Unité St-Charles, un autre milieu d’hébergement dont la mission est d’héberger des usagers en rupture de fonctionnement. Une personne a fait remarquer que cette situation accentue le problème d’embauche de personnel, alors que trois informateurs y voient plutôt un avantage, cette proximité facilitant le transfert d’informations entre professionnels de la santé du territoire du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) et du CRDITED de la Montérégie-Est.

Il ressort également des entrevues (13 informateurs) que beaucoup d’adaptations ont du
être effectuées depuis l’ouverture de la MLB pour tenir compte des caractéristiques et des besoins particuliers des usagers présents. On considère que ces adaptations étaient nécessaires même si elles ne pouvaient être planifiées.

D’autres avis parfois contradictoires et moins fréquemment émis (moins de quatre
informateurs) concernent l’utilité de portes munies d’électroaimants, la grandeur des pièces selon l’usage qu’on en fait et la localisation de la salle de bains qui rend difficile la surveillance simultanée de la personne accompagnée à la salle de bains et des autres usagers.

Aménagement physique

Mots-clés

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>