Quoi ?

Recherche Maison Lily Butters: évaluation de l’implantation de la résidence spécialisée

Conclusion

Publié le

Mise a jour le 20 mars 2014

Auteur : CRDITEDME

Dans le cadre de cette étude, on a évalué l’implantation de la MLB selon trois
composantes associées à l’intervention efficace auprès des personnes ayant des TGC :
l’aménagement physique, la structure organisationnelle et le processus clinique. Selon nos
observations, les différents aménagements reliés à la structure physique et au matériel ont été dans une large mesure implantés avec succès.

La majorité des personnes rencontrées en entrevue considèrent qu’elles contribuent de façon significative à l’adaptation de l’environnement aux caractéristiques de la clientèle. Les deux autres composantes, davantage tributaires de contingences contextuelles, certaines hors du contrôle de la MLB, ont été partiellement implantées. Les conséquences de cet écart entre ce qui avait été prévu et ce qui a pu être mis en place sont perçues à des degrés divers par les personnes vues en entrevue. En fait, les demandes pressantes de la part de la clientèle et la nécessité d’intégrer constamment de nouvelles ressources humaines ont fait en sorte qu’une vision commune du projet n’a pu être développée et partagée et que les moyens prévus pour soutenir cette vision n’ont pu être mis en place que de façon partielle.

Au nombre de ces contingences majeures, il faut signaler :

  1. la pénurie et les problèmes de rétention de la main-d’oeuvre dans le réseau de la santé et des services sociaux;
  2. la mutation du système informatique de gestion de la clientèle et du personnel (SIC-DI) vers un autre système d’information pour personnes ayant une déficience (SIPAD) pendant la période d’implantation de la MLB;
  3. les problèmes d’orientation des usagers avec des besoins complexes compte tenu du nombre limité de places dans les milieux résidentiels.

Certains de ces problèmes sont maintenant résolus, tels ceux reliés au système de gestion
de la clientèle et du personnel. Le SIPAD étant actuellement bien implanté et fonctionnel, on peut s’attendre à une amélioration dans le processus de consignation des informations aux dossiers des usagers. Cette amélioration sera d’autant plus marquée si les tâches cliniques et administratives des professionnels sont plus clairement départagées. L’implantation d’un système de suivi rigoureux des interventions est essentielle en vue d’atteindre l’objectif que poursuit une telle résidence : une meilleure compréhension de la problématique de l’usager en vue d’offrir à des milieux résidentiels potentiels les outils nécessaires à l’intégration réussie de la personne ayant séjourné transitoirement à la MLB.

Le problème de recrutement et de rétention du personnel demeure critique. S’il est
généralisé à l’ensemble du réseau de la santé, il doit néanmoins être résolu de façon satisfaisante à la MLB. Ce problème, compte tenu des caractéristiques de la clientèle, compromet sérieusement l’atteinte des objectifs d’évaluation, de stabilisation et de réorientation de la résidence. Des mesures extraordinaires doivent donc être prises. La mise sur pied d’un groupe de travail sur la question du recrutement et de la rétention du personnel pourrait aider à trouver des solutions. L’investissement en aval, avant l’embauche, est certainement une voie à privilégier. Il faut d’abord attirer des candidats, puis identifier ceux à qui ce travail convient. Idéalement, une formation spécialisée, très directement en lien avec les caractéristiques de la clientèle de ce type de résidences, ses objectifs, les tâches à accomplir et le fonctionnement d’une équipe multidisciplinaire devrait être complétée avant l’entrée en fonction (embauche). Le développement d’un sentiment d’appartenance à l’équipe doit aussi être valorisé, de même que le besoin de soutien et de ressourcement reconnu et comblé.

Les usagers qui doivent séjourner dans une résidence telle que la MLB, arrivent souvent
en situation d’urgence. Ces situations ne permettent pas toujours d’obtenir les informations
rigoureuses prévues à la programmation. Ces informations devraient être toutefois colligées le plus rapidement possible à l’arrivée de l’usager, car elles servent à orienter les interventions à prévoir à court et à moyen terme avec l’usager.

Sur le plan de la recherche, nous estimons que le processus d’implantation doit être plus
avancé avant d’évaluer l’efficacité de la résidence. L’intégrité et l’intensité du programme à
évaluer comptent pour beaucoup dans les résultats obtenus. Si le programme prévu n’est que partiellement implanté ou si les usagers y sont exposés de façon très variable, la démonstration de l’efficacité du programme risque d’être elle-même non ou peu probante. C’est pourquoi il est proposé de retarder de six mois le début de l’évaluation de l’efficacité. Suite aux premiers efforts pour recruter des participants à la recherche (groupe expérimental et groupe de comparaison) et obtenir les données de base, il apparaît que des ajustements au protocole initial sont aussi nécessaires. De plus, les données du présent rapport reposent sur les informations disponibles au moment de la rédaction en tenant compte des indicateurs prévus dans la programmation. D’autres initiatives très pertinentes ont pu être mises en place sans que nous ayons pu en faire mention car nous n’avons pu évaluer leur efficacité.

Enfin, nous croyons que le processus d’implantation de la MLB et son évaluation sont très
riches d’enseignements quant à l’implantation d’une ressource de transition pour les personnes avec une DI, un TED et des TGC. Ces informations pourront servir au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement de la Montérégie-Est, mais seront aussi utiles pour tous les CRDITED qui veulent implanter une nouvelle résidence pour les personnes avec un trouble grave du comportement.

Conclusion

Mots-clés

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>